Conférence par Bruno Nardeux

Les résidences royales du pays de Lyons, par Bruno Nardeux

En histoire, les territoires les plus familiers ne sont pas nécessairement les mieux connus. Il en va ainsi de la forêt de Lyons appréciée des Rouennais pour sa futaie-cathédrale mais étrangement absente des guides historiques comme des livres d’histoire. Une thèse sur la forêt de Lyons, soutenue en juin 2017, permet de lever une partie du voile, pour la période médiévale. Nous savions que ce vaste massif forestier avait suscité, à maintes reprises, l’organisation de grandes chasses dont les Plantagenêts puis les Capétiens étaient friands, mais nous ignorions l’ampleur – fréquence, logistique – de ces pratiques autant festives que politiques. C’est en effet tout un dispositif résidentiel qu’il fallut mettre en place pour accueillir, non pas un roi de passage, mais un souverain et sa cour en villégiature, pour des séjours estivaux pouvant largement excéder une dizaine de jours. Assurément, avec ses six résidences – échelonnées sur 300 ans – et son abbaye royale, ses 500 chartes recensées à ce jour, signées en Lyons par un duc ou par un roi entre 1100 et 1400, la forêt de Lyons est un territoire à l’évidence moins banal qu’on ne l’a longtemps cru.

 

Bruno Nardeux est Docteur en histoire médiévale de l’université de Rouen

Présentation : Elisabeth Lalou, professeur d’histoire médiévale à l’université de Rouen

Imprimer la page