Conférence par Dominique Iogna-Prat

L’Église et l'architecture de la société dans l'Occident médiéval (500-1500), par Dominique Iogna-Prat.    

Victor Hugo a soutenu : « Dieu cela n’est pas tant que ce n’est pas en pierre/ Il faut une maison pour mettre la prière. » L’histoire de l’incarnation christique suffit-elle à expliquer la place de la pierre dans l’imaginaire des sociétés culturellement issues du christianisme ? En quoi l’Église – la communauté et l’institution nées de l’enseignement du Christ – poursuit-elle ce projet d’inscription de la chair dans la pierre ? Dans quelle mesure la parole de Jésus à l’un de ses apôtres, Pierre – « tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Église » (Matth. 16, 18) – est-elle fondatrice non seulement de la « pétrification » de l’Église, mais plus généralement du poids donné à l’architecture et au bâti dans les mille et une façons occidentales de penser la société ? En quoi ces vieilles questions ont-elles encore une actualité dans la modernité contemporaine qui fait beaucoup de place à l’objet de l’architecture, aux urgences de l’aménagement urbain, mais peu à la vie de la cité elle-même ?

 

Dominique Iogna-Prat est Directeur d’études de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales

Présentation : Dan Muresan, maître de conférence en histoire médiévale à l’université de Rouen

Imprimer la page