Les voyageurs et les cartes au Moyen-Âge

Par Emmanuelle Vagnon.

Par Emmanuelle Vagnon, Chargée de Recherche en histoire médiévale, CNRS, Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris, Université Paris1 (Panthéon-Sorbonne).

De nos jours, il est courant d’emporter dans ses bagages, quand on part en voyage, des cartes géographiques et des guides illustrés des lieux que l’on va visiter. Cette habitude n’était pas aussi répandue au Moyen Âge, car les cartes étaient des objets rares, coûteux, souvent difficiles à obtenir ; de plus, il s’agissait d’un objet technique dont l’utilisation demandait des connaissances qui n’étaient pas celles du plus grand nombre. Par quels moyens circulait-on alors au Moyen Âge ? disposaiton d’instruments d’orientation et d’information ? Quel était le rôle et l’usage des cartes terrestres et maritimes conservées jusqu’à nos jours ? Sur les pas des voyageurs d’autrefois, et à travers quelques exemples de documents, nous ferons le point sur les connaissances géographiques en Europe avant le XVIe siècle et la manière dont on se représentait le monde.

Imprimer la page